Contexte :


Passage obligé de l’ISO 22000, l’audit interne est souvent consommateur de temps. En tant qu’auditeur interne, il est parfois difficile de prendre du recul par rapport à une activité que l’on côtoie quotidiennement. En plus des a priori qui embuent involontairement l’esprit, la connaissance de potentielles sources de tension internes peut aussi provoquer un frein au déroulement d’un audit interne objectif. De plus la connaissance parfois partielle des exigences réglementaires par l’auditeur interne prive le système de management d’une revue exhaustive.

Cap QSE propose la mise à disposition d’un auditeur interne confirmé pour évaluer votre système de management de la sécurité alimentaire.

Notre offre se décline également sur des référentiels plus spécifiques type

– ISO 15378, spécifique aux matériaux d’emballages primaires pour médicaments,
– ISO 15593, spécifique au management de l’hygiène dans la fabrication des emballages destinés aux denrées alimentaires.
– ISO TS 22002-1, spécifique à la mise des programmes prérequis (PRP) afin d’aider à maîtriser les dangers liés à la sécurité des denrées alimentaires.

 

Nos solutions :


CAP QSE et le responsable Sécurité alimentaire de l’entreprise définisse le périmètre, les modalités et la planification de l’audit en fonction des contraintes de fonctionnement.
 

Exemple de prestation :


Activité de l’entreprise :

Industrie alimentaire
 
 

Effectif :

150 – 200 personnes
 

Problématique :

Les auditeurs internes sécurité manquent de temps pour se rendre disponibles afin de réaliser des audits internes selon l’ISO TS 22002-1.
 

Prestation retenue par le client :

– Analyse du système documentaire
– Interview de l’encadrement et du personnel sur le terrain pour vérifier le respect des exigences de la norme
– Constitution d’un rapport d’audit

 

Fréquence des interventions :

Une journée sur site complétée par une demi-journée de préparation et de constitution du rapport.
 

Vos avantages :


L’entreprise dispose d’un audit de son système de management de la sécurité alimentaire faisant ressortir ses points forts, ses points faibles et ses axes d’amélioration, tout en bénéficiant de l’œil neuf d’une personne extérieure à sa structure et en libérant du temps pour ses collaborateurs.